Infos pratiques

Nous allons parler de trois sujets essentiels, qui contribuent au bien-être et à l’équilibre de chacun d’entre nous :

L’estime de soi

La confiance en soi

L’affirmation de soi

A la fin de ces trois présentations, je vous proposerai quelques pistes de réflexion pour chaque sujet abordé.

 


 

www.clesdubienetre.fr



« La Psychosynthèse n’est pas une tâche qui peut être achevée, menant à un résultat final et statique, comme la finition d’une construction. La Psychosynthèse est un processus vital et dynamique, menant à des conquêtes intérieures toujours nouvelles, à une intégration toujours plus large ».

photo_assagioli
Docteur Roberto ASSAGIOLI (1888-1974)


 

2016-08-17 13_36_10-Coach de vie _ Facebook

Lire l’article

 


Portrait_Jung

 

Projections : définition

«Qu’est-ce qu’une projection ? Il s’agit d’un processus psychique qui consiste à attribuer à d’autres des émotions logées en soi-même. C’est comme si un homme éclairait l’extérieur au moyen d’un phare dont les rayons seraient ses propres émotions. Dans les test de projection, chacun réagit à sa manière et projette ses émotions, ses regrets, ses problèmes, ses joies dans la réalisation demandée.
Exemple de projection :

– telle personne profondément agressive attribue à tous les autres ses propres émotions; elle croit alors que les autres sont agressifs. De même qu’une personne foncièrement bonne ne peut concevoir qu’autrui soit hostile ou médisant;

– une personne éprouve une haine (qu’elle peut plus ou moins justifier) envers une autre personne. Elle ne fait que projeter son ombre, c’est-à-dire qu’elle croit retrouver en l’autre une partie d’elle-même souvent refoulée et haie. C’est donc elle-même qu’elle hait à travers l’autre (qui en subit les conséquences)

– une personne qui a peur et se sent toujours en faute croit que le monde entier lui est hostile, que chacun lui cherche noise même si les autres sont neutres;

– un automobiliste pouponne, bichonne sa voiture. Il se projette sur sa voiture qui devient un prolongement de son propre corps. En fait, il se caresse lui-même en caressant les tôles astiquées;

– on peut être pour le braconnier contre le gendarme parce qu’on projette sur le braconnier une hostilité envers l’autorité. On peut être pour le gendarme contre le braconnier parce qu’on projette une peur de la liberté ou parce qu’on projette une raideur intérieure provenant du Sur-Moi. Et ainsi des masses incontrôlables de gens passent leur vie en projetant leurs propres émotions sur leurs amis, leurs ennemis, leur chef, leur mari ou leur épouse, leurs enfants… Ce qui signifie que, rare-ment, ils se vivent tels qu’ils sont. Ce qui signifie également qu’ils traversent leur vie dans un rêve absurde. Quand les projections cessent, les faux géants qui peuplaient le monde redeviennent ce qu’ils sont : des hommes comme les autres, avec leurs faibles ou leurs vastes problèmes, leurs petites ou grandes peurs. Quand les projections cassent, un calme, une assurance apparaissent automatiquement. L’optique intérieure commence à changer; donc la façon dont on observe les gens.»

Pierre DACO

 

 

photo